Immobilier – Raon l'Etape
24 juin

Comment acheter moins cher votre maison de Raon-l’Etape ?

Cl en main

Vous souhaitez acheter une maison à Raon-l’Etape ? Même si le pouvoir d’achat immobilier n’augmente plus et a même légèrement tendance à baisser, acheter est toujours une bonne idée pour préparer sa retraite, mettre à l’abri sa famille et transmettre un patrimoine à ses enfants. Vous souhaitez acheter une maison à Raon-l’Etape avec un peu de surface, mieux vaut donc y mettre le prix et tout faire pour réaliser des économies sur certains postes liées à l’acquisition. Le savez-vous ? Il existe plusieurs astuces pour faire baisser le coût d’une assurance de prêt et acheter une maison à Raon-L’Etape dans d’excellentes conditions.

Depuis mars 2014, grâce à la Loi Hamon, si vous avez souscrit une assurance auprès de votre banque, pour votre crédit immobilier, vous êtes en droit de la résilier librement dans un délai d’un an à compter de la signature de votre offre de prêt. À condition que le nouveau contrat  présente des garanties équivalentes à celles du contrat précédent. Rappelons qu’une assurance en délégation, c’est-à-dire autre que celle proposée par votre banque fait économiser en moyenne 15 000 € sur le coût total du crédit.

Faites jouer la résiliation annuelle
En décembre 2016, la loi Sapin 2 dont le but est « de réduire et d’empêcher la lutte contre la corruption liée à la modernisation de la vie d’un point de vue économique » avait notamment pour projet de permettre aux emprunteurs de résilier leurs contrats d’assurance de prêt librement, chaque année, au profit de l’assureur et du contrat de leur choix, dès lors que ce contrat présente un niveau de garanties équivalent au contrat d’assurance proposé par l’établissement prêteur. Suite à un rejet de cet article dans cette loi par le Conseil Constitutionnel, le Sénat a finalement réussi à introduire ce droit au travers de l’amendement Bourquin. Concrètement, tous les contrats d’assurance emprunteur souscrits depuis le 1er mars 2017 pourront être résiliés chaque année, à l’échéance principale. À compter du 1er janvier 2018, tous les contrats d’assurance emprunteur souscrits avant le 1er mars 2017 pourront être résiliés à l’échéance principale. Il faudra donc bien penser au préavis de deux mois et obtenir suffisamment tôt l’accord de substitution de l’établissement prêteur sur le nouveau contrat.

O.D. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée